Spectacle – Whiskey Irlandais

L’Enthousiasme de la danse irlandaise est fortement ancré dans le nom du spectacle. La Dance, le chant et la musique font partie du DNA Irlandais et les Danceperados n’y font pas éxception. Ils sont fous de dance. Mais les irlandais sont aussi reconnus dans le monde entier pour d’autres qualités. La fabrication de whiskey irlandais est sans aucun doute en tête de la liste. Comme la musique et la danse irlandaise, le savoir faire et les competences sont transmises de génération en generation. Un bon whiskey se métamorphose au cours des années et prends du caractère. Un bon artiste évolue de la meme manière. Pourquoi pas ne pas mélanger les deux traditions irlandaises? Cependant ne pensez pas une seule minute que le spectacle glorifie l’alcool et l’attrait des irlandais pour l’alcool. Cela ne serait qu’un cliché, une vue simpliste. Souvent les irlandais boivent pour noyer leur chagrin causé par l’oppression , la faim et le désespoir.

L’établissment colonial reconnait qu’une population qui consomme de l’alcohol est plus facile a gouverner. L’industrie du whiskey a généré autant d’emplois que de problèmes. Depuis le moyen-âge; le whiskey se mêle à la vie politique ,économique et sociale de l’ île d’Emeraude. Le colonialisme britannique et la sûrtaxation ont poussés les distillateurs irlandais a la production illégale de whiskey. La guerre napoléonienne aurait du être financée par la taxe sur le whiskey. La lutte impliquant le whiskey reflète la lutte pour l’indépendance irlandaise et beaucoup de leurs chansons folkloriques font écho a celle-ci. Comme l’indépendance longtemps attendue n’a été achevée qu’en 1920, la vengeance britannique s’est reportée sur la taxation draconienne des éxportations irlandaises
dans le Commonwealth.

Puis vint la prohibition aux Etats-Unis, le mouvement pour la sobriété et la mauvaise gouvernance de l’Irlande. Ces deux situations réunis on fait que
dans le milieu du siècle passé , la production de whisky irlandais a dramatiquement décliné. En même temps la musique , les chansons et la danse
irlandaise étaient pratiquement considérées comme faisant parti du passé. Cependant de nos jours il y a un fort renouveau pour toute ces traditions.

Les Danceperados emmènent le public pour une tournée des pubs illégaux, connus sous le nom de “Sheebeens”, où l’on boit beaucoup, accompagné par de la musique sauvage et la dance. Il y a une bataille interminable avec la police qui essaie de fermer les “Shebebeens” et les distilleries illégales qui les fournissent. Puis la scène se déplace de l’autre coté de l’Atlantique aux Etats-Unis. Les irlandais amènent avec eux le whiskey qui devient une boisson très populaire. Les distillateurs jouissent d’un succès important qui, cependant, est fortement altéré par la prohibition. Les gangsters irlandais font passer en contrebande “ l’or liquide”. Certains paient du prix de leur vie et d’autres font fortune.

Bizarre législation irlandaise et curieuses coutumes, comme “l’Heure Sainte” et “Les voyageurs de bonne foi” et bien d’autres sont représentées dans le spectacle ce qui rajoutent a l’amusement du spectateur. Une multi-vision avec des paysages irlandais, sa lande et des images de l’univers de la distillation se marient avec la musique, la dance et le chant. Le public est captivé par le récit et le voyage à travers l’histoire de l’Irlande.

Les Danceperados sont à l’avant-garde d’un nouveau mouvement s’efforçant de libérer la danse irlandaise de l’emprise des grandes sociétés de production, en évitant tout recours à la sécurité procurée par le pré enregistrement d’un spectacle conformément à un type de show à la façon américaine tel qu’on en présente à Las Vegas. Les Danceperados reviennent aux racines de la danse et de la musique irlandaise qui seules procurent la sensation d’assister à un vrai spectacle de musique et de danse irlandaises, dans un esprit authentique et libre, donc rafraîchissant.

 
Français

Deutsch

Español

English

Nederlands

普通話
 


 

 

 

 

 

 

 

Presse Highlights

"Der Boden bebt vor Lebensfreude.“ (Badische Neuste Nachrichten)

"Künstler aus Irland eroberten Publikum im Sturm“ (Südwestpresse)

"Un concert qui restera dans les annales"
"Remarquable" (La Presse de la Manche)

"Die irische Truppe zog eine Live-Show der besonderen Art ab“. (Augsburger Allgemeine)

"2500 Besucher waren von der bemerkenswerten Aufführung an einem herrlichen Sommerabend begeistert" (Frankfurter Allgemeine Zeitung - Feuilleton)

“Orkanartiger Schlussapplaus erzwang Zugaben, ehe das Ensemble mit standing ovations verabschiedet wurde.“ (Westfalen Blatt)

„Steppend durch die Zeit. Mitreißende Tanzshow erzählt vom reisenden Volk.“ (Neue Westfälische Zeitung)